Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 23:08

[Précepte Yang: Vous vous sentez fatigué et vous perdez courage ?
Placez le dos de la main droite dans la main gauche. Avec votre pouce gauche, appuyez fortement au centre de la paume droite.  En massant quelques instants ce point précis, vous débloquez vos énergies.
Répétez l'opération en changeant de main. ]





Le pire, c'est que j'le savais, quand y'a un peu plus de 5 ans, tu as mis fin à toute notre histoire. J'le savais, que y'aurait personne qui serait à ta putain de hauteur.
Mais qu'est ce que tu as fais de moi ? J'suis un être en permanente recherche depuis ce jour...
Ca me fatigue...Ce que tu as fais de moi me fatigue tellement. Rechercher, sans trouver. Encore et encore, à n'en plus pouvoir marcher.
Parfois j'ai envie de te crier qu'il faut que tu reviennes à mes côtés, car y'aura jamais personne d'autre qui pourra m'aimer et me supporter comme je suis. Mais c'est trop égoïste comme façon de penser et de faire. Alors, je me fais silence, et je continue de rechercher. Parce que j'ai pas envie de me détester d'avantage en devenant une de ces personnes pleine de jalousie et de rancœurs.

Il existe des individus, qui ont ce don étrange de nous faire mettre un genoux à terre avec un seul regard.
Et puis y'a eu cette personne. Qui depuis 5 ans, sans même le savoir, sans jamais le vouloir, ni même me le souhaiter, me fais creuser ma propre tombe de la solitude.

Comprennez moi, ou ne comprennez pas, ca m'est égale.
Depuis 5 ans, je rencontre des gens. Beaucoup. Des personnes parfois fantastiques et originales. Parfois des connards sans intérêts.
Mais peu importe qui je rencontre. Leurs promesses. Leurs espérances. Leurs amours. Leurs rêves. Leurs qualités.
Peu importe tous çà, au final, ils ne sont pas à la hauteur. Ils ne sont pas capable de tenir la distance.
On a beau me dire de "revoir mes critères a la baisse", c'est des conneries, j'ai jamais eu de critères. J'men fiche qu'il soit grand, qu'elle soit blonde, qu'il soit musclé, qu'elle soit souple, qu'il soit cultivé cultivé,  qu'elle soit artiste, qu'il soit gauche, qu'elle soit timide, qu'il soit bon cuisinier, qu'elle soit douce, qu'il soit fier.
J'men fou comme de mon premier fist, c'est pour dire !
C'est juste, qu'ils sont pas à la hauteur. Le feeling, c'est une chose, et je l'ai déjà eu avec quelques personnes depuis tous ce temps.
Mais après, quand il a été question de passer outre ce feeling, j'ai eu droit à des déceptions de plus en plus grande.
Pas forcément sur ce qu'ils étaient, non. Ca reste des personnes merveilleuses. Mais cette chose qui avait lieu entre nous, ne me convenait pas. Ne me conviens jamais.

Je suis une éternelle insatisfaite à cause de toi. De ce lien si particulier que nous avons crée entre nous, et qui quelque part, existe toujours. Je me retrouve comme une con, à chaque fois que je commence à créer un semblant de relation avec quelqu'un, à devoir choisir un rôle à tenir, et je n'y parviens pas.
Dieu que c'est contraignant. Ne puis je donc pas simplement être moi avec toute la complexité que cela peux sous entendre ?
Avec mon amour débordant. Mon abnégation totale. Mon besoin de contrôle permanent. Mes pulsions sexuelles débordantes. Mes envies de domination. Mon endurance. Mon imperfection. Mon impatience. Ma folie. Ma rationalité. Ma curiosité maladive. Mon insécurité. Ma félinité. Mon romantisme old school. Mon côté garçon manqué. Mon charme désuet. Ma soif d'expérience. Ma peur de l'échec. Mon armure. Ma passion des corps. Ma recherche du plaisir. Ma capacité à passer d'un extrême à l'autre en un battement de cil. Ma faiblesse omniprésente. Ma feignantise. Ma force acquise à force de souffrance. Mon dégout de moi même. Ma nécessité de protéger l'autre.

Tant et tant de choses, qui font que personne ne peux accepter autant de contradiction. Personne ne peux endurer un être comme moi. Il y avait toi, mais au final, n'es tu pas partie pour toutes ces raisons ? Ma propre schyzophrénie ferait fuir mon double si il était sain d'esprit.
Je me ferai peur à moi même, si je n'avais pas abdiquée depuis longtemps devant ma destinée.

La suite maintenant, c'est quoi ?
La suite, elle est simple.
Survivre, dans un premier temps.
Trouver mon plaisir, car j'en suis encore loin, et que rien n'est plus sacré que le plaisir.
Exister, par moi même et pour les autres.
Protéger, tous ceux qui me tiennent à coeur.
Aimer, la vie et son imperfection.

Yankee Mao.

[Précepte Yin: Vous êtes épuisé ?
Acceptez votre fatigue.
Ne vous éreintez pas davantage en la combattant de toutes vos forces.]

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mao - dans Life
commenter cet article

commentaires

En Bref

  • : Mao's Spirit
  • Mao's Spirit
  • : Unsere Zeit. La vie est faite d'éternels recommencement.
  • Contact

Musique

Catégories