Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 22:58

[Précepte Yang: A moins que vous ne soyez végétarien, certaines viandes ont une énergie yang. Ce sont elles que vous devrez choisir en priorité: mouton, boeuf, poulet, faisan, foie de volailles...]

On ne peux s'empêcher de jouer au con, et de tous faire planter.
Comme si on en avait marre d'être heureux.
Peut être qu'on adore courir après l'insaisissable.
Demander pardon, et recommencer 10 minutes après.
Comme si on était incapable d'imprimer le message.
Peut être qu'on ne veux pas grandir.
On crois tellement qu'on as tous droit de vivre quelque chose d'extraordinaire, qu'on chercher sans cesse à sublimer notre vie.
Alors on est incapable de se satisfaire de ce que l'on as.
On détruit tous, et on recommence, attendant que quelque chose de magique se produise la prochaine fois.

 

Je me demande souvent comment çà se fait que je n'arrive plus à me trouver quelqu'un avec qui me poser vaiment.

Je pense que c'est uniquement due au fait que je cheche la personne parfaite. Celle avec qui çà collera dès le début. Ou il y aura cette étincelle de magie, qui va faire que je vais y croire sans me poser d'avantage de question.
Mais elle ne viens jamais. Cette putain d'étincelle.

 

Je me suis longtemps perdue dans des relations sans aucun avenir. Juste pour passer le temps. Juste pour combler un manque. Un manque non définissable jusqu'à peu. Mais maintenant j'ai compris qu'elle était cette chose qui me manquait.

La chaleur humaine.


Qu'importe le nombre grandissant d'homme que j'ai pu serrer dans mes bras, peu importe que ce fut lancinant et tendre, ou rapide et bestiale. Cela ne durait toujours que l'espace d'une nuit, tout au mieux plusieurs. Ca me calmait quelques jours. Puis ce manque revenait. Me faisant me sentir encore plus instable. Alors j'y retournais. Trouver les gens, des inconnus, ou des proches en qui j'avais confiance. Sombrer dans le stupre et la luxure. Avoir l'impression d'exister pendant un instant aux yeux de quelqu'un. Tenter de réduire une distance incompréssible avec mon humanité.
Car au travers de cet acharnement à vouloir passer ma nuit avec quelqu'un, c'est surtout moi même que je tentais de réconforter. A me dire que je n'étais pas seule, que je n'étais pas un monstre.
Mais rien n'y faisait, ce sentiment, revenait aussi rapidement qu'il m'avait quitté.

En un battement de cil il me reprenait la gorge, et me faisait me sentir mal au plus haut point.

Plus le temps passait et plus les choses allaient mal, plus je m'enfoncais dans ce gouffre.

 

J'avais le sentiment, que c'était la seule issue possible pour moi. Qu'il n'y avait qu'ainsi, que je pourrais me sentir plus humaine. En vivant des relations purement physiques et synonymes d'échanges primaires.
Oh oui, vous pouvez me traiter d'idiote, mais croyez le ou non, je vous jure qu'à ce moment précis, c'était la seule chose qui me semblait possible d'accomplir.

 

Je ne voyais pas à quel point le passé venait me ronger de l'intérieur. Otant toute source de chaleur interne. Otant tout espoir à mon âme de retrouver un jour son aspect humain si difficilement acquise.
Je ne comprenais pas, je ne voyais pas à quel point je mettais perdue dans un endroit inconnu.


J'ai mis du temps à comprendre, plus encore que le jour ou cet être qui as partagé ma vie a fait un simili retour pour obtenir des réponses. Je ne m'étendrais pas sur ce sujet. La seule chose que vous ayez besoin de savoir, c'est que pour lui fournir les réponses qu'elle voulait, j'ai purgé par le fond, otant toute les choses que j'avait put mettre entre elle et moi. J'ai réduit la distance, j'ai oter les barages et l'armure, j'ai fais tomber le masque, et j'ai tout laché.
J'ai attendu. Visiblement, elle en était satisfaite. Une chance pour moi, je n'avais rien d'autre à donner de toute manière.

Je pensai, sincèrement, qu'après çà, les choses, iraient mieux pour moi. Malgré tout le bien que m'avait fait ces révélations sur ma personne, je n'étais toujours pas sereine. Je n'y parvenai pas. Alors je suis retournée en arrière, voir ces mots à elle, et les relire, pour les aborder enfin avec plus de sérénité et plus cette peur au ventre de me faire aligner pour le moindre faux pas de ma part.

J'ai fini par comprendre, pourquoi rien ne me convenais. Pourquoi cette insatisfaction éternelle me collait au palais.
Sans l'amour, la vie ne vaux pas grand chose.
Mais, si comme dans mon cas, l'amour vous est pour l'instant inaccessible, il existe des alternatives, de plaisir, de partage et d'engagement adéquat.

Je l'ai nommé le Reborn Project.

[Précepte Yin: Commencez vos repas avec des fruits et des légumes crus.
Ils ouvrent la porte à l'énergie nouvelle.]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

En Bref

  • : Mao's Spirit
  • Mao's Spirit
  • : Unsere Zeit. La vie est faite d'éternels recommencement.
  • Contact

Musique

Catégories